Les spécialistes du bassin de jardin








 
   
hg   hd
   
bg   bd
     
 

 

Accueil Début du chantier Démontage de l'ancien bassin Creusement et bâchage Remplissage Dissimulation de la bache Ouf, teminé!

Agrandissement du bassin de Jean-Yves à Houilles (78)

Mon bassin initial, créé en 2002 (environ 12 m2, 15 m3, bâché, filtration par lagunage : cf., sur ce site, les pages " le bassin de Jean-Yves ") commençait à être surpeuplé, les nénuphars devenaient très envahissants, le lagunage s'engorgeait, le héron pouvait se servir un peu trop facilement l’hiver, etc.

J'ai donc décidé de reprendre complètement l'ensemble et d’en profiter pour l'agrandir notablement.

 

J'ai choisi la période automne / hiver pour réaliser ce projet, d'une part parce que c'est la meilleure période pour transplanter les arbustes sans trop de risques, d'autre part parce que le chantier, devant obligatoirement causer quelques ravages dans cette partie du jardin, ces ravages pourraient disparaître naturellement au printemps avec la repousse des plantes et quelques semis de gazon.

 

Mon projet consistait à installer 3 bassins "en cascade" :

Le premier, un bassin préformé (polyéthylène) de 1 m3, rempli de sable et de gravier, fortement planté d'herbes aquatiques et semi aquatiques, fera office de filtre et servira d’habitat temporaire pour les poissons pendant les travaux.

Le second, d'environ 2 m3, est la remise en service d'un bassin très " kitch ", datant de la maison (1924), en ciment, en forme de coeur, peint en bleu ... et fendu de partout, ce qui explique que j'avais choisi de le combler il y a quelques années. Après en avoir rehaussé les rives et l’avoir bâché (récupération de la bâche de l’ancien bassin), je tapisserais le fond par une quarantaine de centimètres de gravier et j’y installerais également des plantes aquatiques.Il servira de bassin de décantation et de " nurserie " pour les alevins et les têtards (… je n’ai toujours pas perdu l’espoir d’avoir enfin des grenouilles !).

Le troisième enfin, le bassin proprement dit, aura un diamètre variant entre 6 et 7 mètres, une profondeur maximum de 1,20 m, une surface approximative de 30 m2 pour un volume d’environ 28 m3.

J’ai choisi une bâche " PONDTEX ", plus chère que le PVC, mais d’un coût équivalent à la bâche " EPDM Firestone ", plus résistante, plus souple à basse température et bien plus légère, ce qui la rend assez facile à poser. En prime, elle est également plus écologique.

Deux pompes équipent ce bassin : la pompe " Oase 8 000 " qui équipait l’ancien bassin et une pompe neuve " Oase 16 000 ". A ceci sera ajouté une lampe UV 55 watts, déjà achetée mais qui ne sera installée qu’au printemps.

 

J’ai procédé par étapes : devant attendre l’arrivée du bac préformé pour vider le bassin, j’ai commencé par creuser autour du bassin initial, laissé en eau puis, après vidage complet, j’ai creusé autour des arbustes en attendant la période propice à leur transplantation.

Tout a été fait à la main par moi-même, sachant qu’au-delà de 40 à 60cm de bonne terre, je tombe dans le calcaire (j’habite une zone de carrières), lequel ne peut se creuser qu’au pic, ce qui est très long et assez fatigant !

 

Coût total du chantier (y compris le petit matériel et les faux frais) : 1 300 €

Dans les 5 pages qui suivent, je vous présente les photos du déroulement de ce chantier.

Accueil Début du chantier Démontage de l'ancien bassin Creusement et bâchage Remplissage Dissimulation de la bache Ouf, teminé!

 




 
     
hg   hd
   
bg   bd
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement